Gustave Flaubert et le Dictionnaire des idées reçues

Gustave Flaubert (1821 – 1880) a traversé une plus grande partie de 19ème siècle ; immédiatement reconnu comme un grand de la littérature française. Vous avez été certainement lecteur de Madame Bovary, contraint et forcé par vos enseignants séduits par cette femme de 30 ans (peut-être la femme de 50 ans du 20ème siècle et de 60 ans du 21ème siècle. Emma est d’ailleurs un prénom qui inspire les parents, dans les premiers rangs, depuis 200 ans.  Il y a eu plus tard Salammbo, l’Education sentimentale, et d’autres œuvres qui ont fait de ce catholique, censé devenir avocat, l’un des écrivains réalistes et populaires du 19ème siècle.  Mon propos n’est pas de faire une biographie de plus, mais de vous proposer de découvrir un autre Gustave Flaubert, celui du « Dictionnaire des idées reçues – Catalogue des opinions chic ».

Je suis quant à moi, fasciné par la justesse actuelle de définitions proposées il y a deux siècles.  Je ne résiste pas à vous verser un petit apéritif de ce gouleyant (agréable, frais et léger) dico à lire en vacances. Commençons par quelques exemples sous A, pour vous ouvrir l’appétit de lire.

Académie Française – La dénigrer, mais tâcher d’en faire partie si on peut.

Accouchement – Mot à éviter ; le remplacer par événement. « Pour quelle époque        

       attendez-vous l’événement ? » 

Bases de la société -la propriété, la famille, la religion, le respect des autorités. En parler

       avec colère si on les attaque.

Calvitie -Toujours précoce, est causée par des excès de jeunesse ou la conception de         

       grandes pensées.

Cochon – l’intérieur de son corps étant « tout pareil à celui d’un homme » on devrait

       s’en servir dans les hôpitaux pour apprendre l’anatomie (on les utilise au 21ème

       siècle !)

…Z !

Lisez, lisez, il en restera toujours quelque chose de plus sympa que la calomnie.

Willie Anhorn

Vers-chez-les-Blanc


Rédigé par Willie Anhorn

Entrepreneur largement octogénaire, expériences à l'international, très engagé depuis plus de 30 ans sur tout ce qui concerne le mieux-être des aînés, fondateur et président d'honneur de la Fondation NetAge. Plus de soixante ans de mariage avec la même femme. Mes petits bonheurs quotidiens, ma famille (quatre générations), la musique (classique et Vieux jazz) Un grand défaut : très occupé et beaucoup de peine à dire non.

    Toutes les publications